491042_300

Nous avions déjà évoqué MindMup, qui permettait de créer en ligne des cartes heuristiques. Aujourd’hui c’est au tour de Popplet de passer sur le grill.

1. Les premiers pas :

Comme d’habitude, il s’agit de s’inscrire. Détail intéressant : si vous optez pour la version gratuite, vous ne pourrez créer que 9 cartes (ou ‘popplets’). Une fois que vous vous êtes inscrit, vous devez commencer par nommer votre création et choisir la couleur du fond de votre carte, puis cliquez sur ‘Make it so’. Vous arrivez donc sur l’interface. Point positif : Popplet accompagne très bien ses nouveaux utilisateurs puisqu’un petit tuto composé de 9 slides est proposé en haut à droite de votre éditeur.

popplet

 

2. Création de votre œuvre :

Vous n’avez qu’à double cliquer sur votre éditeur pour créer votre cellule, votre ‘Popple’. En cliquant sur le premier bouton en gauche, vous êtes en mesure de changer la couleur de la cellule. Le second permet de gérer la taille de votre police et la disposition de votre texte. Le troisième bouton quant à lui permet de dessiner à l’intérieur de votre cellule et le quatrième permet d’y insérer un média: une image de votre ordinateur, une vidéo Viméo, YouTube.

Les petits cercles grisés qui entourent votre Popple sont là afin de relier les différentes cellules entre elles. En cliquant dessus et en les reliant à une autre cellule, le lien est créé. A vous ensuite de tisser votre toile.

popplet4

 

3. Sauvegarde et partage de votre création :

Une fois votre carte heuristique créée, cliquez sur ‘Share’ en haut à droite, en gris. Vous avez la possibilité de le partager sur Facebook, Twitter, de l’envoyer par mail, de récupérer son lien ainsi que sa balise iframe.

popplet5

Point intéressant, il est possible de faire de votre Popplet un outil collaboratif. En effet, le bouton ‘Share’ permet également d’inviter d’autres personnes à éditer.

popplet6

 

4. Exemple :

 

5. L’avis de Noobelearning :

Mitigé. En terme d’expérience utilisateur, on est sur quelque chose de bien plus intuitif que MindMup. Il est également appréciable de pouvoir intégrer des éléments multimédias ainsi que d’autres éditeurs. Par contre, petit souci : quand on déplace une cellule mère, on serait en droit de s’attendre à ce que les autres cellules se déplacent de concert, et ce n’est pas le cas.