La 6ème édition du salon SRH e-Learning Expo ouvre ses portes le 20 novembre jusqu’au 21 au Centre des Congrès de Lyon. L’occasion pour Noobelearning de poser quelques questions à Régis de Cerval, commissaire général du salon.

 

-Comment s’organise le salon ?

SRH Lyon est la duplication de SRH Paris qui va fêter sa 24 ème édition en mars 2018. L’offre est segmentée en quatre pôles principaux (même si des passerelles existent bien évidemment). La première offre est plutôt informatique et tourne autour des logiciels de paye, de gestion des temps, SIRH… La seconde partie est plus particulièrement orientée Performance & Talents (GPEC, coaching, Gestion des talents, conduite du changement…) La troisième offre se décline autour des services à la personne (crèches d’entreprise, mutuelles, tickets de restauration, conciergerie…) et enfin le dernier pôle est orienté formation avec un focus appuyé sur le e-Learning, les serious games, les MOOCs et la réalité virtuelle.

Qu’attendez-vous de cette 6ème édition ?

Nous souhaitons apporter aux responsables formation et aux DRH de la région qui ne se déplacent pas forcément sur l’édition parisienne, un éclairage sur l’évolution et les grandes tendances de leurs métiers. La digitalisation de la fonction et les réformes en cours (code du travail et bientôt formation) posent beaucoup de questions. Au travers des exposants présents mais aussi des nombreuses conférences et ateliers, le visiteur pourra partager et confronter ses expériences.

 

-Pourquoi cet ancrage à Lyon ? Quel regard portez-vous sur la région Auvergne Rhône-Alpes ?

Nous sommes présents depuis maintenant six ans à Lyon et notre choix de décliner l’édition parisienne en province s’est naturellement porté sur cette région. En effet, la région Auvergne Rhône-Alpes est maintenant le second pôle économique en France après l’Ile de France. C’est également la porte d’entrée de la région Paca et ses liens avec la Suisse justifient pleinement notre présence.

-Quelle est pour vous, la tendance e-Learning qui vous enthousiasme le plus ?

Plus qu’une tendance particulièrement, je dirais que c’est la capacité de la formation à innover depuis cinq ans (digital learning, mobile learning, adaptive learning, I.A). Cependant, il faut reconnaître que la réalité virtuelle propose des expériences assez étonnantes.

 

Retrouvez l’ensemble du programme ici.