Nous allons aujourd’hui nous intéresser à un outil de conception cartographique totalement gratuit,  nommé MapChart.

1. Les premiers pas :

Alors déjà le premier point intéressant de MapChart, c’est que vous n’avez pas à vous inscrire d’aucune façon ! Dès l’accueil, vous êtes en mesure de choisir le fond de carte qui vous intéresse. Le choix proposé est assez étendu même si on note une plus forte représentation de pays occidentaux que de pays du continent africain, asiatique et du Moyen-Orient.

2. La création :

Une fois votre fond de carte choisi, vous allez pouvoir l’éditer. Concrètement, cela signifie regrouper plusieurs pays sous une même couleur, que vous allez ensuite légender dans ‘Step 2 : Choosing the Legend’, en bas, au milieu.

Pour ma part, j’ai opté pour une carte mondiale détaillée. Et en effet, le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est détaillée, puisque tous les états, îles sont représentés. Vous n’avez qu’à passer votre souris dessus pour voir s’afficher le nom de chaque état.

Petit point sur lequel j’ai un peu buté au début : une fois que vous avez fait votre première sélection de pays, comment en faire une seconde et ainsi de suite ? Il n’y a en effet pas de bouton ajouter dans ‘Choosing the Legend’. En fait, il suffit de choisir une autre couleur dans l’étape 1 ‘Coloring / Editing the Map’ et de sélectionner d’autres pays. Votre première liste sera de toute façon enregistrée.

 

3. Partage et diffusion de votre création : 

Une fois que vous êtes satisfait de votre carte, vous n’avez plus qu’à la sauvegarder en cliquant sur ‘Convert to Image’ qui se trouve dans l’étape 3 ‘Getting the Map’ en bas à droite.

Précisons qu’il n’existe pas de balise embed afin de partager la création en tant qu’objet intégré. Par contre, vous pouvez l’enregistrer au format png.

4. Exemple :

En terme de méthode, je me suis appuyée sur un rapport de l’ONU, datant d’il y a un an sur le niveau de représentation des femmes en politique dans le monde (que vous pouvez retrouver ici). La quantité d’informations va m’obliger à synthétiser un tant soit peu  ma carte.

5: L’avis de Noobelearning :

 Alors selon moi, il manque sur MapChart deux éléments importants :

-la possibilité de créer sur la carte des formes et figures (une sorte de normographe virtuel)

-un lien embed (que l’on retrouve par exemple sur des sites comme Genially ou Piktochart)

Après je reconnais que MapChart est un outil bien conçu pour par exemple, représenter visuellement des données, à partir de fonds de carte propres et complets. Ce qui est d’autant plus impressionnant, c’est qu’il semblerait qu’il s’agisse d’une seule personne qui gère et actualise l’ensemble de MapChart ainsi que son pendant historique: Historical MapChartEn bref, MapChart est un outil intéressant pour les formateurs et même les journalistes.


CeliaRamain

Jadis, Célia étudiait les grands auteurs. Puis elle a étudié le numérique et ses impacts sur l'audiovisuel. Après un passage dans une société de production et différentes expériences rédactionnelles, Célia s'attaque aujourd'hui au numérique et à ses impacts dans le domaine de la formation. Ajoutons à cela que Célia aime assez écrire à la 3ème personne.

All author posts
Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.