Lors du salon eLearning Solutions RH, Noobelearning a pu faire la rencontre des acteurs du eLearning. C’est le cas d’UbiCast, société spécialisée dans la création et la diffusion de vidéos. Laura Schmitz, chargée des opérations marketing, a accepté de répondre à quelques questions.

-Quelle est l’histoire d’UbiCast ?

UbiCast est une entreprise d’une vingtaine de personnes, qui exerce depuis une dizaine d’années. Notre promesse est d’offrir les outils pour créer soi même des vidéos eLearning de manière très simple. Pas besoin d’être très technique, pas besoin d’ être un expert, n’importe qui a la possibilité aujourd’hui de créer des vidéos soit pour former, soit pour enseigner. Pour cela, nous proposons une gamme complète de la captation à la diffusion. Pour la captation nous avons le Studio avec des fonctionnalités d’édition simples et pour la diffusion, nous proposons une plateforme vidéo, le MediaServer, qui dispose de nombreuses fonctionnalités de Social Learning permettant l’interaction entre les apprenants et les formateurs.

-Aujourd’hui quels sont les principaux clients d’UbiCast ?

Majoritairement des entreprises, des universités et des grandes écoles. Les entreprises utilisent nos solutions pour les formations, des tutoriels, des apprentissages de gestes métiers. Nous avons également de plus en plus d’universités d’entreprises qui font des MOOCs.

Quant à l’enseignement, ils se servent de nos solutions pour des enregistrements de cours, de conférences certes pour l’enseignement à distance mais également pour réviser et revoir un cours que les étudiants auraient déjà vu.

Qui plus est, notre solution permet de répondre au problème des amphis surpeuplés, par exemple en médecine.

 

 

-Qu’est ce qu’une vidéo engageante selon vous ?

C’est une bonne question, il s’agit du coeur de notre métier. On s’oriente de plus en plus vers l’interaction, en engageant au maximum l’audience. Nous savons très bien qu’être simple spectateur d’une vidéo fait que l’on perd l’intérêt très rapidement.

Notre parti-pris est de garder au maximum l’attention en engageant l’audience par le Social Learning : poser des questions, laisser des commentaires, ajouter une pièce jointe, un lien internet… le tout synchronisé avec la vidéo. Afficher une pièce jointe contextualisée par exemple, va creuser un concept rapidement évoqué à un moment donné de la vidéo. Plus les apprenants contribuent en enrichissant la vidéo grâce à ces annotations, plus la vidéo se valorise avec le temps alors que habituellement c’est le contraire.

L’audience enrichit de cette manière un contenu vidéo et devient actrice de sa formation. C’est également la possibilité de renforcer l’Employee Generated Content : les employés peuvent intervenir et créer eux-mêmes du contenu de façon très simple.

-Qu’attendez-vous de 2018 ?

2018 s’annonce très bien pour nous, nous sommes très contents que Cécile Dejoux (la MOOCeuse la plus vue en France) nous ait choisi pour créer son dernier MOOC et met ainsi en lumière la force de la collaboration digitale (Social Learning). D’une façon générale, nous sommes enthousiaste à l’idée de faire partie de cette transformation digitale et rendre le partage du savoir en vidéo accessible à tous.