Difficile parfois d’y voir clair parmi tous les anglicismes qui existent dans le secteur du digital learning. Tel ou tel mots sont-ils synonymes, existe t’il des nuances entre ces deux termes ?

 

 

A comme Adaptive Learning : technique qui se base sur les data des apprenants afin de leur proposer un apprentissage qui tient compte de leurs habitudes de travail, leurs lacunes etc.

 

B comme Blended Learning : apprentissage qui se fait à la fois à distance et en présentiel. (Plus d’infos ici)

 

C comme COOC : Corporate Online Open Courses : courts en ligne, ouverts à tous, dispensés par des sociétés.

 

D comme Digital Learning : terme anglophone désignant l’ensemble des pratiques d’apprentissage numérique.

 

E comme eLearning : désigne la formation à distance.

 

F comme FOAD (Formation Ouverte à Distance) : terme français, équivalent de ‘digital learning’.

 

G comme Granularisation : façon de chapitrer, séquencer, le module de formation. (Plus d’infos ici)

 

 

I comme Ingénieur Pédagogique : personne qui conceptualise, scénarise et construit le futur parcours de l’apprenant.

 

J comme Jeu : le jeu, avec certains éléments de ‘gamification’ (synonyme français : ludification) peut être un bon moyen de rendre plus digeste une formation complexe. (Plus d’infos ici )

 

 

L comme LMS (Plateforme) : outil qui permet au formateur de programmer le déroulement de la formation, d’organiser les classes virtuelles, les classes en présentiel, de voir le temps passé par les apprenants sur les modules de formation, leurs erreurs et réussites.

 

M comme MOOC : Massive Open Online Courses, des cours gratuits et ouverts à tous,  souvent dispensés par les universités.

comme Mobile Learning : court mais régulier apprentissage qui se base sur le téléphone (mobile) de l’apprenant.

comme Marketplace : plateforme qui rassemble vendeurs et acheteurs (particuliers ou professionnels).

 

N comme Nano Learning : court apprentissage ne dépassant pas en général 5mn.

 

O comme Outil Auteur : outil qui permet au formateur de créer son module de formation.

 

P comme Pédagogie : art d’accompagner l’acquisition et le développement de connaissances.

 

Q comme Question Ouverte : une des difficultés de l’automatisation des évaluations.

 

R comme Rapid Learning : court apprentissage ne dépassant pas en général 15mn.

 

S comme SPOC : Small Private Online Courses : Cours dispensé à un nombre restreint d’apprenants, préalablement sélectionnés.

comme Social Learning : utilisation d’outils de partage de connaissance entre apprenants, dans une optique collaborative.

comme SCORM : norme eLearning actuellement la plus utilisée.

 

T  comme Tuteur : personne en charge de suivre et de superviser les apprenants lors de leur apprentissage.

 

U comme User Generator Content : toute personne disposant d’un savoir peut le proposer et le partager afin de combler une lacune qui aurait été observée dans une entreprise.

 

V comme Virtuelle (Classe) : Cours dispensé par webcam. Peut parfois se présenter sous la forme d’une foire aux questions.

 

W comme Webinaire :  classe virtuelle, mais souvent à visée communicationnelle ou commerciale.

 

X comme Xapi :  spécification technique qui vise à faciliter la documentation et la création des traces d’apprentissage. Elle spécifie la structure permettant de définir ces traces et définit comment ces dernières vont être échangées électroniquement entre plusieurs dispositifs, par exemple : ‘Application mobile’, ‘réseaux sociaux’, ‘objet connecté’, ‘serious game’, ‘LMS’, outil de reporting, etc. On parle alors d’interopérabilité.