Wizer est une sorte d’OVNI pédagogique. L’outil vous permet de créer des leçons, mais surtout d’y ajouter des exercices. Or vous le savez, les exerciseurs sont les outils que je préfère découvrir et tester ! Donc c’est parti pour Wizer !

 

1. La Création :

En ce qui concerne la phase d’inscription, vous pouvez passer soit par votre compte Google, votre compte Microsoft, ou si vous en avez un, votre compte Edmodo. Sinon, vous pouvez tout aussi bien vous créer un compte normalement. Une fois cette étape passée, vous avez une seconde étape, facultative, vous demandant plus d’informations sur  vous et sur le niveau des personnes à qui va être destinée votre leçon. A vous de voir si vous voulez remplir ces champs.

Ensuite, vous arrivez sur votre espace personnel qui ressemble à ceci :

De la couleur ! C’est le premier constat qui s’impose ! A gauche, vous trouvez les différents univers de templates que vous pouvez utiliser. Je dis bien univers, car les 26 miniatures affichées ne sont que la face cachée de l’iceberg. Alors oui, par contre, l’outil a clairement été conçu pour des enseignants et non des formateurs ; expliquant donc l’aspect naïf de quelques templates. Néanmoins, il est tout à fait possible de passer outre ce souci en choisissant un template plus sobre et minimaliste.

Même idée pour les 36 polices proposées. Par contre si choix au niveau des templates et des polices, au niveau des couleurs c’est plus léger, mais c’est un détail.

Non l’important c’est plutôt ce qu’il y a  en dessous de votre ‘feuille’, le ‘Add a Task’. Dans ces ‘Task’, vous allez pouvoir intégrer plusieurs types de médias et plusieurs types d’exercices :

Vous pouvez donc insérer du texte, une image, une vidéo, un lien, un code d’intégration, une question ouverte, un texte à trous, un tableau, un dessin, un exercice de classification, placer des mots sur une image, relier des éléments entre eux… L’outil bien qu’en anglais, est assez simple à prendre en main. A noter que si voulez d’autres exercices, il vous faudra par contre passer à la version payante.

Une fois que vous pensez avoir terminé votre fiche de cours, n’oubliez pas d’enregistrer en cliquant sur ‘Save’ en haut à droite (et en vert) puisque la sauvegarde ne se fait pas automatiquement.

Une fois cette étape passée, cliquez sur ‘Review’ en haut, histoire de voir ce que vos élèves/apprenants auront sous les yeux.

 

2. Partage et diffusion :

Si vous êtes satisfait, cliquez sur ‘Assign to learners’. Une fenêtre s’ouvre alors :

Wizer propose donc de partager directement via Edmodo, Google ClassRooms, par lien externe et par code d’intégration (le dernier, 2nde ligne).

C’est donc ce code d’intégration que je récupère et que je colle dans mon outil auteur en tant qu’objet intégré.

Précisons enfin que les réponses des apprenants se retrouvent dans le dernier élément du processus, à savoir ‘Answers’. A noter également  que vous pouvez dans votre espace personnel, activer ou désactiver la correction automatique des exercices.

3. Exemple :

Oui, par contre, vous devez vous inscrire. C’est dommage, j’aurai préféré quelque chose de plus simple mais enfin…

 

 

4. L’avis de Noobelearning :

Pas mal mais :  dans un monde idéal, Wizer serait disponible en français (mais détail finalement). Non, selon moi, le vrai questionnement est relatif au processus de partage et de réponses pour les apprenants qui pourrait quand même être simplifié !

Après oui, l’outil est agréable à utiliser, intéressant sur le plan graphique, avec des activités certes simples mais bien conçues !